L’avenir de l’école ne s’écrit pas à la craie

Il s’agit d’une phrase choc le vendredi 26 novembre qui est l’oeuvre du ministre français de l’Éducation Nationale pour promouvoir l’école numérique.

J’ai participé vendredi et samedi à un congrès 4 arts à Québec. Évidemment, j’étais plus intéressé par la musique et j’animais pour la 2ème année consécutive un atelier sur l’utilisation des TBI dans l’éducation musicale. J’ai été surpris de l’engouement des professeurs spécialistes (possibilité de sauvegarder son travail d’une semaine à l’autre, banque d,images (portées, mesures, notes, etc…), utilisation de logiciels musicaux avec les fonctions de « transparence » de la version 10.

En un an, de nombreuses écoles dans la Province ont été équipées et les enseignants semblent avoir définitivement compris qu’ils devaient prendre ce virage et apprivoiser les outils numériques. J’espère qu’ils n’attendront pas tout de l’institution quant à leur formation et qu’ils « bidouilleront » par eux-mêmes pour s’approprier les logiciels.

Combien faudra t-il de temps pour que l’encre électronique remplace la craie ? Cela dépendra probablement des moyens financiers investis… car derrière la phrase choc, il y a les moyens à mettre en oeuvre pour que ce plan numérique soit mis en place… Avec les TBI, on peut clôner à l’infini les billets mais dans les ministères pas forcément 😉

4 réflexions sur “L’avenir de l’école ne s’écrit pas à la craie

  1. Tu as raison, Martine. L’objectif n’est pas de remplacer la craie par l’encre électronique. Les élèves adorent d’ailleurs écrire à la craie au tableau mais les enseignants comprennent l’intérêt qu’ils ont à maîtriser ces outils. Le temps consacré à enseigner est optimisé car le tableau réagit, il imprime, capture, copie, colle, sauvegarde, c’est un outil de projection commun. Le ministre a fait un effet d’annonce mais je crois qu’effectivement, la craie sera moins utilisée et je ne suis pas du tout mélancolique du temps où il fallait avoir plus que deux mains pour réaliser des figures géométriques au tableau ou encadrer des groupes grammaticaux et les mettre en couleurs.
    Par contre, la craie sera toujours un support intéressant pour les enfants comme l’est l’ardoise velleda sur laquelle ils adorent écrire. Vive la diversité de support !

    J'aime

  2. Jacky,

    Ta passion pour la technopédagogie m’a allumée. Je suis devenue plus à l’affût de ce qui se passe à
    ce sujet. je suis encore dans les ténèbres de l’ignorance et j’ai bidouillé longtemps avant de trouver où cliqué pour écrire et t’envoyer ce commentaire. Tu vois bien, je ne suis pas à la veille de sortir de ma forêt perdue. J’espère au moins apprendre à ramper technologiquement si je ne peux pas marcher allègrement comme vous autres.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s