Article du soir, bonsoir

Article très intéressant publié par le CEA: CANADIAN EDUCATION ASSOCIATION!

ARTICLE DU CEA

En voici la conclusion :

Conclusion

Les technologies ont une influence croissante sur l’évolution de l’ensemble des sociétés et affectent de façon significative les dimensions économiques, sociales et éducatives. Depuis quelques années, ces métamorphoses se sont accélérées avec l’arrivée du Web 2.0 et des médias sociaux. Les technologies forment donc un impératif éducatif grandissant et changent les façons de faire des apprenants, sans pour autant que les systèmes éducatifs en prennent toujours la mesure. En effet, malgré l’importance que revêtent les technologies sur le plan éducatif, malgré leur impact sur l’engagement scolaire des élèves, on note au Canada et partout ailleurs dans le monde, que l’usage pédagogique des TIC en contexte scolaire demeure toujours un immense défi[6]. Les conclusions de plusieurs recherches montrent comment l’aménagement des heures d’enseignement, l’organisation de la classe et la faible compétence technopédagogique des enseignants freinent parfois une intégration efficace des TIC en éducation, une intégration qui favoriserait avant tout l’engagement des élèves.

Il n’y a pas si longtemps, on disait que la télévision était devenue un phénomène quasi-naturel pour les élèves qui ont grandi avec. De nos jours, il en est de même avec les TIC, le Web 2.0 et les médias sociaux, qui sont omniprésents dans la vie de tous les jours des jeunes, mais pas toujours comme il se doit dans les salles de classe. Les technologies peuvent-elles enrichir, rehausser, approfondir les apprentissages qui se réalisent à l’école? Les TIC sont-elles susceptibles de favoriser l’engagement des élèves? Cela ne fait aucun doute. Avec l’omniprésence des TIC dans toutes les sphères de la société, avec cette nouvelle façon que les jeunes et moins jeunes ont d’accéder à l’information, avec la popularité grandissante des réseaux sociaux, il n’est plus possible de penser exclure les technologies de l’école. Mais pour que les TIC fassent mouche, pour qu’elles favorisent l’engagement des élèves, il faut trouver un juste équilibre entre la prudence et l’enthousiasme raisonnable, il faut en faire un usage intelligent lié à la mission de l’école, tout en donnant le goût aux élèves de s’engager pour leur réussite éducative.

20130124-223328.jpg

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s